Quelle huile moteur pour peugeot 2008 ?

Un grand principe : vous soupçonnez, vous ne mettez pas d’huile dans aucun moteur ! Ce dernier doit être lubrifié en permanence, et c’est le rôle de l’huile. Il participe au refroidissement du moteur, limite l’usure des composants qui le composent et aide à le garder propre. Choisir LA bonne huile est essentielle pour le bon fonctionnement du moteur et sa durée de vie. L’acte est donc loin d’être inoffensif mais peut être complexe. En effet, il existe différentes marques, des normes avec une connotation un peu barbare, des indices divers et variés… Allez, nous vous simplifierons la vie en vous offrant une méthode 3 points pour choisir VOTRE huile moteur.

Comment choisir votre huile moteur ?

1° Indices de viscosité :

Lorsque vous arrivez dans le rayon de l’huile et regardez de plus près une boîte, en plus de la marque, l’une des premières choses que vous voyez est une association de chiffres et une lettre du style « 10w40″, « 5w40″… il s’agit de indice de viscosité. Pour information, le premier chiffre indique la fluidité de l’huile froide et le second la performance du lubrifiant à haute température.

A voir aussi : Peugeot 206 : essence 95 ou 98 ?

Les huiles 5w30 et 5w40 (huiles dites « 100% synthétiques »)

Les moteurs récents (diesel ou essence) ont une recommandation en 5w30 ou 5w40. Si vous avez un véhicule équipé d’un filtre à particules, le choix sera facile pour vous, c’est forcément le 5w30 (standard C1, 2, 3, 4… selon la marque de votre véhicule). Pour d’autres, ce type d’huile est recommandé si vous sollicitez fortement votre moteur : beaucoup d’arrêts et redémarrages (surtout en ville), conduite sportive… Ces huiles facilitent le démarrage à froid du moteur. Un choix économiquement intéressant pour les grandes roues : Parce qu’en plus de l’économie de carburant, une huile 5w30 ou 5w40 permet des intervalles de vidange plus longs : espacé de 20 000 à 30 000 km pour le diesel de dernière génération (type DCI, HDI, TDI par exemple). Et de 10 à 15 000kms pour essences. Ne pas oublier de surveiller régulièrement le niveau !

Le 10w40 (huile dite « semi-synthétique »)

Un 10w40 offre un très bon niveau de protection mais nécessite en partie un intervalle de vidange standard (environ 10 000 km pour un diesel). Si vous effectuez des trajets mixtes (ville route) et que vous avez un style de conduite qui charge normalement le moteur, choisissez-le pour son rapport qualité/prix. Un huil10w40 facilite également le démarrage à froid.

A lire également : 5 raisons de s’offrir une voiture de sport d’occasion

Le 15w40 (huile dite « minérale »)

Si vous avez un « vieux » véhicule essence (plus de 12 ans), un diesel sans turbo et/ou un kilométrage élevé, 15w40 est fait pour vous. Étant plus épais, un 15w40 peut compenser une consommation d’huile importante. Il est conseillé avec cette viscosité de réduire les intervalles de vidange car ce type d’huile perd ses propriétés de lubrification plus rapidement.

( 2) Normes :

Ils sont souvent trouvés au dos de la boîte et ont les formes « ACEA B3/B4 », « API CF/DF », « VW 500.01″…

Notre objectif n’est pas de vous faire sortir de l’information. En termes simples, ces lettres et ces chiffres peuvent être utilisés pour déterminer si une huile est fabriquée pour un moteur à essence ou diesel, pour évaluer son niveau de performance et pour répondre à certaines recommandations propres à chaque fabricant. Comment connaître les bonnes normes pour votre véhicule ?

Deux solutions simples :

  • Les informations sont contenues dans le manuel d’utilisation de votre véhicule.
  • Demandez conseil à un professionnel

Découvrez également comment mesurer le niveau d’huile en vidéo !

3° Marques de commerce :

Vous avez repéré la viscosité et les standards qui vous conviennent mais maintenant vous êtes confronté au choix de la marque…

Et là, il y aura une question de prix. Autrement dit : prix dépend de la marque, bien sûr, mais aussi de la nature de l’huile. Ainsi, une huile 100% synthétique est plus avancée, plus coûteuse à produire qu’une semi-synthèse et même plus qu’un minéral. Le prix de vente dans l’étagère sera plus élevé.

De même, les fabricants injectent plus ou moins d’additifs au lubrifiant de base pour modifier les propriétés de l’huile et créer ainsi des gammes différentes. En résumé : plus il y a d’additifs, plus l’huile sera efficace et… donc coûteuse. Une autre remarque importante : ce n’est pas parce que votre fabricant recommande une certaine marque d’huile que vous devez vous concentrer sur elle. Ce ne sont que des partenariats d’affaires « simples »…

Dans tous les cas, le choix d’une marque est un acte subjectif, le plus important étant une fois de plus de se conformer aux recommandations du fabricant. Et maintenant vous avez toutes les cartes dans votre main pour choisir VOTRE huile idéale !

Voyons comment ça se passe en magasin… Au tournant du département pétrolier du magasin Villeneuve d’Ascq (Lille, 59 ans), j’ai rencontré trois clients…

Voici leur profil de conducteur et nos conseils d’huile : Bernard possède une Opel corsa C de 2004, un 1.2 16v. Son profil de conducteur : Il m’a dit de conduire principalement dans la ville, donc courts trajets imposant beaucoup de redémarrages et donc difficile pour la mécanique.

Notre cons eil : Un 5w40 offrant une protection élevée pour un moteur fortement sollicité, avec un drain tous les 10 000 kms. Bernard a choisi une huile de marque Areca, une marque avec laquelle il faisait sa propre vidange, puisque Bernard est mécanicien. Il connaît la vidange.

Dimitri est l’heureux propriétaire d’une BMW modèle 318est à partir de 1990. Malgré son âge, sa nouvelle acquisition n’a que 100 000 km sur le compteur. Il vient faire sa vidange dans nos ateliers. Son profil conducteur : Dimitri fait des voyages mixtes (route villes) et n’interdit pas de s’amuser avec un véhicule de sport (136 hp de toute façon !).

Nos conseils : Il désire une huile de marque et son choix a été sur une compétition ELF STI en 10w40. Il est adapté à son type de cours (mixte) et à la mécanique offrant de hautes performances.

Enfin ce jeune homme qui possède un Seat Ibiza TDI 100 HP 2004. Il veut une huile qui lui permet de faire un extra, au cas où… Comme leur voiture est équipée d’un moteur Volkswagen d’origine, il est nécessaire de mettre une huile qui répond à une norme spécifique : VW 505.01.

Notre conseil : Dans notre gamme, par exemple, l’ELF EXCELIUM DID répond parfaitement, entre autres, aux exigences de ces moteurs.

Un grand merci à nos clients pour leur aide et leur témoignage dans cet article !

Auto
Show Buttons
Hide Buttons