Comment arreter les saignement entre les regles ?

Connu sous le nom de spotting par les professionnels de la santé, ce phénomène affecte de nombreuses femmes. Qu’est-ce qui peut justifier une telle perturbation du cycle menstruel ? C’est dangereux ? Tu dois t’inquiéter ? Quels soins la médecine offre-t-elle pour y remédier ?

Contenu

A lire en complément : Comment refaire sa carte vitale ?

  • 1 Saignement en dehors de la menstruation, un phénomène sans gravité
  • 2 Saignement en dehors de la menstruation, la conséquence d’un déséquilibre hormonal
    • 2.1 Spotting, la conséquence de la contraception
    • 2.2 Spotting, la conséquence de certains changements physiologiques
  • 3 Repérage, symptôme de la maladie gynécologique
  • 4 Spotting sous contraception, la nécessité d’un dosage hormonal approprié
    • 4.1 Spotting sous pilule, autorégulation hormonale
    • 4.2 Spotting sous contraception, assistance d’un gynécologue
  • 5 Spotting due à l’infection,
  • 6 Traitements spécifiques à repérer, les précautions à prendre pour éviter l’infection

Saignement en dehors de la menstruation, un phénomène sans gravité

Spotting se réfère à une décharge de sang qui ne rentre pas dans le cycle menstruel habituel de la femme. Ils proviennent d’un compte-gouttes de la cavité utérine. Ils apparaissent ponctuellement. Ils s’estompent aussi souvent de façon inattendue. Ces saignements représentent une décharge indolore, qui n’est généralement pas abondante. Ils se distinguent des règles traditionnelles par leur couleur foncée. Spotting n’est pas une pathologie grave qui devrait être préoccupante. Les professionnels de la santé connaissent très bien ce phénomène. En plus des gènes du corps , il ne provoque souvent aucune complication.

Habituellement, ces flux sanguins disparaissent d’eux-mêmes dès que le corps parvient à récupérer son équilibre hormonal. Donc, vous n’avez pas besoin de vous précipiter chez un médecin lorsque vous remarquez des taches sous la pilule ou la contraception. D’autre part, vous devez consulter un gynécologue lorsque vous remarquez des saignements lourds et persistants. Ceci est également nécessaire si le sang anormal décharge est également accompagnée de douleur . Le spécialiste vous aidera à identifier l’origine du dysfonctionnement en vue de soins appropriés.

A lire également : Comment diagnostiquer la maladie de charcot ?

Saignement en dehors de la menstruation, la conséquence du déséquilibre hormonal

Les changements liés au cycle menstruel dépendent essentiellement des proportions d’œstrogènes et de progestérone dans le corps féminin. Tout déséquilibre de ces substances organiques conduit généralement à des taches. Ce phénomène est souvent observé chez les personnes sous pilule. Des événements physiologiques comme le stress peuvent également le déclencher.

Spotting, la conséquence de la contraception

Les saignements de sang en dehors de la période des règles s’expliquent généralement par la prise d’une pilule . En effet, ces comprimés fournissent des œstrogènes et des progestatifs au corps féminin afin d’empêcher la fécondation. Un mauvais dosage de ces substances organiques actives provoque une perturbation hormonale. Cela atrophie et affaiblit la muqueuse utérine. Cela peut déclencher vaginal micro-saignement. Ce type de spotting est observé dans plusieurs cas.

  • La plupart des femmes remarquent ces écoulements sanguins anormaux lorsqu’elles mettent des pilules minidosées ou progestatifs.
  • Ce phénomène se produit également lorsque vous décidez de changer votre contraception orale.
  • De même, vous êtes exposé à des taches lorsque vous oubliez de prendre vos pilules. Parfois, il provoque des règles carrément à l’avance.
  • saignements en dehors des règles peuvent également apparaître lorsque vous utilisez vos pilules en continu Des ou arrêtez avec ces comprimés.

D’ autres contraceptifs tels que le DIU, l’implant, le patch ou l’anneau influent également sur les proportions d’oestrogène et de progestatif dans le corps féminin. Parfois, ils peuvent provoquer des perturbations hormonales qui peuvent déclencher des saignements anormaux. Ces flux sanguins légers ne conduisent souvent à aucune complications dangereuses . Ils n’affectent pas votre état de santé. En général, ils disparaissent après quelques jours. Par conséquent, un spotting sous contraception ne devrait pas causer toute préoccupation.

Spotting, la conséquence de certains changements physiologiques

Les dépressions, les angoisses et les émotions fortes n’affectent pas seulement les nerfs et la psychologie. Ils peuvent également provoquer des perturbations hormonales en l’absence d’une pilule, d’un DIU, d’un implant, d’un patch ou d’un anneau. Bien sûr, cela peut déclencher des saignements vaginaux en dehors du cycle menstruel habituel. Certaines femmes éprouvent également des taches après de longs voyages. En effet, le décalage horaire dû à ces déplacements peut déséquilibrer l’horloge biologique. Cela entraîne souvent des perturbations qui peuvent générer de légers flux sanguins qui ne font pas partie de vos règles. Enfin, de nombreuses femmes éprouvent une perturbation hormonale pendant la préménopause . Il déclenche aussi parfois des saignements vaginaux inhabituels. Dans tous les cas mentionnés ci-dessus, le spotting s’avère être insérieux.

En outre, certains spotting annonce l’apparition de la grossesse. Camed « règles d’anniversaire », ils apparaissent dès la première semaine de fertilisation. Ils surviennent à la suite de la nidification. En effet, la paroi de l’utérus est généralement irritée lorsque l’œuf s’y installe. Cela entraîne souvent des flux insignifiants. La prudence recommande donc de consulter systématiquement un gynécologue même lorsque les taches disparaissent automatiquement. Une vérification de routine vous aidera à identifier la cause exacte du dysfonctionnement du passager afin de prendre des dispositions pratiques pour éviter d’autres complications.

Enfin, un léger saignement de sang provient de micro-traumatismes vaginaux. Ils apparaissent généralement après une longue période d’abstinence sexuelle. Cela s’explique par l’irritation et l’affaiblissement du col de l’utérus en contact avec la tige de leur partenaire. Ils éprouvent souvent de la douleur après l’épidémie de saignement. Ces taches résultent d’un manque de lubrification vaginale et non d’une perturbation hormonale . Un tel saignement s’avère être sûr lorsque vous consultez rapidement un gynécologue. Cela vous sauvera de l’infection et de ses aggravations possibles. Généralement, l’allongement des préliminaires et l’utilisation d’un gel spécifique avant la pénétration sexuelle aident à prévenir les larmes vaginales.

Spotting, le symptôme d’une maladie gynécologique

Certaines pathologies insidieuses peuvent causer des pertes de sang en dehors des règles. Dans ces cas, le phénomène ne résulte pas d’une perturbation hormonale. Au contraire, il représente la manifestation physique d’un réel dysfonctionnement de l’organisme dû à une infection ou à une maladie . Cela entraîne généralement des saignements persistants, abondants ou récurrents. Ce type de spotting peut être déclenché dans différents cas.

  • décharge sanguine en dehors des règles peut être expliquée par des polypes utérins. Aussi appelé fibrome, ce thème se réfère à une tumeur non cancéreuse qui affecte le col de l’utérus ou la cavité de l’utérus. À un stade avancé, il provoque généralement des saignements plus ou moins abondants avec des douleurs dans le bas-ventre. Cela s’accompagne souvent de fatigue et de fièvre. Avant de faire son diagnostic, le gynécologue demande généralement aux patients pour un examen échographique et un frottis cervical La . Ces différentes analyses lui permettent de confirmer la présence d’une masse au niveau de l’utérus. Il profite également de l’occasion pour vérifier si vous pouvez souffrir d’un cancer.
  • Certaines infections sexuellement transmissibles telles que la chlamydia ou l’adénomyose attaquent la muqueuse qui tapisse l’utérus et l’affaiblissent. Cela entraîne une inflammation de la zone susceptible de déclencher une décharge en dehors de la période des règles. L’endométrite peut également résulter de la présence de débris placentaires d’un avortement mal effectué. Cette pathologie s’accompagne souvent de douleurs dans le bas-ventre. Les patients se plaignent également de pertes vaginales malodorantes et de fièvre.
  • Enfin, ces saignements inhabituels peuvent représenter un symptôme d’endométriose . Cette maladie entraîne la présence anormale d’une muqueuse à l’extérieur de la cavité utérine. Selon les statistiques officielles, au moins une femme sur dix en souffre. En plus de spotting, il provoque également une douleur aiguë et persistante dans le bassin, les lombes et les abdominaux. L’inconfort s’étend souvent aux jambes. Les patients qui sont victimes de cette pathologie éprouvent des difficultés à uriner.

Spotting sous contraception, la nécessité d’un bon dosage hormonal

Saignement en dehors de la menstruation est un problème léger lorsqu’il s’explique par un déséquilibre dans les proportions d’oestrogène et de progestatif présents dans votre corps. Une légère décharge de sang disparaît d’eux-mêmes si vous adoptez les attitudes qui sont nécessaires dans une telle situation. Sinon, vous consultez un gynécologue.

Spotting sous pilule, autorégulation hormonale

Vous ne devriez pas arrêter de prendre vos pilules lorsque vous remarquez une légère décharge de sang. Cela compromettrait l’efficacité de votre traitement. Bien sûr, cela vous exposerait à une grossesse non désirée. Vous devez certainement continuer quotidiennement avec en conformité avec les recommandations figurant dans la notice du fabricant. Cela vous épargnera des surprises désagréables. En effet, le Saignement ne compromet pas l’action de vos pilules. En cas de spotting, les flux sanguins légers disparaissent souvent d’eux-mêmes dès que le corps retrouve son équilibre oestrogène. Cela n’empêche pas de consulter un gynécologue plus tard dans le cadre d’une vérification de routine . Il vous vérifiera pour confirmer l’absence de tout dysfonctionnement qui pourrait être compliqué.

déclenchement des règles après avoir oublié votre contraception orale réduit considérablement le risque de grossesse non désirée. Cependant, vous devez rester très vigilant en présence d’un spotting. Continuez le traitement si vous réalisez votre omission dans une période de moins de 12. Avalez le timbre que vous avez oublié et continuez normalement avec la prévention. Prenez également votre pilule lorsque le décalage dépasse une demi-journée. Cependant, vous devez systématiquement protéger vos rapports sexuels protégés Le pour une période de 7 jours après cette conclusion. Lisez correctement la notice du fabricant pour identifier les instructions requises en cas d’oubli. Se conformer à ses recommandations pour éviter les grossesses non désirées.

Spotting sous contraception, l’aide d’un gynécologue

Vous devriez consulter rapidement un spécialiste lorsque vous remarquez des saignements anormaux persistants et abondants sous la pilule. Il vous vérifiera pour voir si le dysfonctionnement est en fait un trouble hormonal . En général, il prescrit un nouveau timbre en l’absence d’infection et de micro-traumatismes vaginaux. Il peut également vous demander de changer carrément vos moyens contraceptifs. Vous obtenez un suivi presque identique lorsque vous remarquez une légère décharge anormale de sang sous DIU, implant, patch ou anneau.

Spotting dû à une infection, traitements spécifiques

Les saignements accompagnés de douleur ne tombent pas souvent sous un trouble hormonal. Ils persistent au fil du temps et peuvent devenir abondants. Face à de tels symptômes, vous avez donc besoin consulter un gynécologue pour lui de vous examiner. Il effectuera des tests et diverses analyses pour identifier la pathologie causant le dysfonctionnement. Ils offrent différents types de remèdes en fonction du diagnostic établi après les examens.

  • Les professionnels de la santé prescrivent habituellement des antibiotiques lorsqu’ils se rendent compte que la spotting est une maladie sexuellement transmissible comme la chlamydia. Vous devez suivre le traitement avec votre conjoint et tous vos partenaires potentiels au cours des deux derniers mois. Les médicaments et les doses dépendront du type d’infection détectée et de sa gravité.
  • Les médecins effectuent souvent une intervention chirurgicale lorsque les tests et les analyses révèlent fibrome, polype ou kyste. Ils prennent toutes les mesures nécessaires au succès de l’opération et à un prompt rétablissement. Ils utilisent un protocole de soins spécifique dès qu’ils diagnostiquent le cancer du vagin ou du col de l’utérus.

Indépendamment de sa cause, les taches ne devraient pas causer inquiétudes. Des traitements efficaces existent pour arrêter rapidement ces flux sanguins anormaux. Les professionnels de la santé connaissent parfaitement ce phénomène et ses diverses implications. N’hésitez pas à consulter votre gynécologue lorsque le saignement devient abondant et persistant. Après auscultation, il identifiera la maladie ou l’infection causant ce dysfonctionnement et vous aidera à prendre les mesures nécessaires.

Spotting, précautions pour éviter l’infection

Ces saignements irréguliers légers peuvent devenir gênants. Par conséquent, vous devez prendre soin de vos organes génitaux soigneusement pour prévenir tout problème de santé. Évitez systématiquement les toilettes intimes agressives. Cela pourrait assécher votre sexe et favoriser la prolifération des mycoses. Aussi ne pas recourir à des tampons. Les petits flux de sang ne s’y prêtent pas. Ils ne conviennent que pour des périodes. Ils pourraient détruire la flore vaginale et générer une infection si vous les utilisez pendant la détection. Prenez également des dispositions pratiques pour préserver vos sous-vêtements pour limiter les sentiments d’inconfort. Les gynécologues recommandent généralement l’utilisation de doublures de culotte absorbantes pour éviter les taches.

Bien sûr, vous devez également consulter un spécialiste dans le cadre d’une vérification de routine. Ceci est particulièrement important lorsque les flux sanguins deviennent abondants et persistants. N’arrêtez pas la contraception en aucun cas en cas de saignement irrégulier au risque de tomber enceinte. Quant aux taches dues au stress ou à un long voyage, il disparaît souvent lorsque vous avez assez de repos. Vous devez également vous détendre et vous détendre pour retrouver votre équilibre hormonal assez rapidement. Si nécessaire, vous pouvez également consulter un spécialiste. Il prescrira des pilules pour arrêter rapidement ces saignements prématurés et arrêter le genescorporel.

Santé
Show Buttons
Hide Buttons