Quelle est la meilleure période pour partir en Egypte ?

Parmi les pays africains ayant les plus longues histoires, il y a l’Égypte. Connu pour ses nombreuses richesses archéologiques, ce pays transcontinental reste l’une des meilleures destinations touristiques. Alexandrie, Al Qoseir, les Pyramides de Gizeh, Assouan…autant d’attractions pour sublimer votre séjour. Parmi ses nombreuses plages, Ras Um Sid, Charm el Cheikh, Sharm El Luli, Marsa Alam ou encore la baie de Soma, Safaga, à vous de voir le mieux pour votre détente. Cependant, pour que vos rêves deviennent réalité, vous devez nécessairement réunir plusieurs documents avant d’envisager de voyager au pays de Mohamed Salah. Quels documents faut-il donc ? Réponses dans cet article.

Un passeport

L’entrée en Égypte comme dans tous les autres pays doit se faire sur présentation d’un passeport. C’est un document nécessaire pour tous les visiteurs. Pour qui l’ignore, le passeport se présente sous la forme d’un livret. Il en existe de deux types. On distingue les passeports normaux et les passeports d’affaires. Le premier compte au total 32 pages tandis que le second, 66. Chacune de ces pages peut être visée par l’autorité appropriée. Autrement, au départ comme à l’arrivée, des visas et des cachets y sont apposés.

A lire également : IPod Touch : le clap de fin

Plus cher qu’une carte d’identité, le passeport reste néanmoins un document international. En le détenant, vous avez la possibilité de voyager où vous voulez dans le monde, l’essentiel est de remplir toutes les conditions nécessaires. Cependant, avant d’envisager de voyager dans un pays, vous devez vous renseigner au préalable sur la durée de validité requise pour le passeport. Si la vôtre est suffisante, le tour est joué. Au cas contraire, vous devriez reporter votre voyage. En Égypte particulièrement, le passeport d’un étranger doit être valide d’au moins six mois à compter de la date d’arrivée sur le territoire. Par ailleurs, en dehors d’un passeport, vous avez besoin d’un visa pour voyager en Égypte.

Un visa

L’Égypte exige que la plupart de ses visiteurs soient en possession de leur passeport et aussi d’un visa. Il s’agit en réalité d’un document officiel que délivrent les autorités compétentes du pays qui accueille. Il doit être présenté dès l’arrivée sur le territoire. Le visa est en fait une autorisation d’entrée dans un pays.

A lire également : Comment remplir ma cigarette électronique eleaf ?

En Égypte donc, malgré la nécessité du visa pour certains étrangers, d’autres en sont exemptés. Autrement, ces derniers ne sont pas tenus de présenter un visa avant d’entrer en Égypte. Ce sont entre autres :

  • Les ressortissants des Émirats arabes unis, du Koweït, de Hong Kong, d’Arabie Saoudite, de Bahreïn et d’Oman. Ces derniers ont la possibilité de séjourner sans visa sur le sol égyptien durant 3 mois au maximum ;
  • Les ressortissants des pays des USA et de l’Union européenne venus visiter les attractions telles que Dahab, Cham-el-Cheikh, Taba et Nuweiba. Dès leur arrivée, ils obtiennent un tampon d’entrée gratuite qui leur permet de séjourner à ces endroits durant 15 jours au maximum. Au cas où un visiteur voudrait prolonger son séjour ou quitter l’une de ces stations touristiques, il doit faire une demande de visa ;
  • Les voyageurs en transit sont aussi acceptés pour une durée de 48 heures sans visa.

Au cas où vous ne feriez pas partie de l’une de ces catégories de visiteurs, vous devez obtenir un visa. Il existe en effet trois types de visas pour l’Égypte.

Le visa à l’arrivée

Le visa à l’arrivée s’obtient à toutes les entrées égyptiennes. Il est valide pour 30 jours. Pour l’avoir, il suffit de remplir un formulaire et payer une somme donnée. Parmi les pays autorisés à obtenir ce type de visa, on a les pays de l’UE, la Russie et l’Ukraine.

L’e-visa pour l’Égypte

L’e-visa pour l’Égypte se demande en ligne. Sa numérisation facilite son obtention. Parmi les pays éligibles à ce type de visas, on a les pays de l’UE, le Japon et le Canada.

Le visa à l’ambassade

Le visa à l’ambassade est réservé aux pays non autorisés au visa à l’arrivée et au e-visa. Les ressortissants de ces pays n’auront qu’à faire une demande à l’ambassade ou au consulat égyptien.

Actu