Cigarette électronique : comment ça fonctionne ?

La cigarette électronique est le moyen le plus efficace de fumer et causant moins de nuisance à sa santé. Elle est aussi recommandée pour des anciens fumeurs qui veulent arrêter. Son fonctionnement a pour principale base l’effet joule qui est utilisé pour transformer l’e-liquide en vapeur. Plusieurs composants interviennent dans ce processus de transformation.

Les différentes parties d’une cigarette électronique

Quel que soit le type de cigarette électronique, elles comportent pratiquement cinq principales parties.

A voir aussi : Comment calculer un loyer pour un local commercial ?

La résistance

La résistance se trouve généralement à l’intérieur de l’appareil. On peut le remplacer en cas de nécessité. Elle a souvent la forme d’un cylindre. Composé de métal, il est de petite taille. Cet élément est également doté d’un fil de coton qui permet le transfert d’énergie entre la batterie et l’e-liquide. Cela est indispensable pour la vaporisation.

Lorsque vous utilisez votre cigarette électronique, la résistance s’encrasse progressivement. Vous devriez donc le changer environ toutes les trois semaines. Si le remplacement de la résistance n’est pas régulier et excède plus de 21 jours, vous pourrez ressentir des goûts brûlés. Cela signifie qu’il est temps d’acheter une nouvelle résistance.

A lire aussi : 4 chevaux fiscaux correspond à combien de chevaux ?

La batterie

L’énergie qu’utilise une cigarette électronique provient de la batterie. Elle joue le même rôle que la batterie d’un téléphone portable. Il existe différentes batteries que l’on vous recommande de choisir en fonctions de votre fréquence d’usage. Parfois, les batteries se trouvent à l’intérieur de l’e-cigarette. Mais, dans d’autres cas, elles sont reliées au reste du dispositif, on parle alors de batterie « mood ». Qu’il s’agisse d’une batterie amovible ou d’une batterie intégrée, vous pourriez toujours le charger avec un câble USB.

Généralement, le compartiment de la batterie porte un bouton sur lequel il faut appuyer afin de démarrer l’appareil, c’est comme un interrupteur. Ce bouton est aussi appelé « switch ». Sa disposition au niveau de la batterie varie d’un modèle d’e-cigarette à un autre.

La cigarette électronique pour réduire sa dépendance à la nicotine

Le réservoir

Le réservoir est généralement au centre du clearomiseur. Sa transparence permet de contrôler régulièrement le niveau d’e-liquide restant. Pour sa conception, les fabricants utilisent généralement du verre borosilicaté. C’est un matériau qui résiste parfaitement aux variations de température et aux chocs thermiques.

Comme souligné brièvement, c’est dans le réservoir que l’on retrouve l’e-liquide. Vous pourriez changer le contenant et/ou le contenu selon les modèles d’appareils. Sachez que la saveur dont vous profiterez dépend particulièrement du liquide que vous choisirez.

Le clearomiseur

Si on devait diviser une cigarette électronique en deux parties, la batterie occuperait une partie et la deuxième partie serait celle du clearomiseur. Il compte le drip tip, le réservoir et la résistance. C’est donc à ce niveau qu’on retrouve les composants essentiels pour le vapotage. Au niveau du clearomiseur, on voit parfois un bouton amovible appelé « airflow ». Elle permet de réguler le flux d’air. Vous pourriez donc en faire usage pour définir vos tirages.

Le drip tip

Il s’agit de l’embout que vous voyez à l’extrémité du clearomiseur. C’est la partie que vous mettrez dans la bouche pour absorber de la vapeur. Vous pourriez le changer comme vous voulez.

Le fonctionnement d’une cigarette électronique

On essaiera d’être le plus simple que possible afin que vous compreniez. En appuyant sur le bouton qui se trouve sur la batterie, vous provoquez un transfert d’énergie de la batterie vers le clearomiseur. À ce niveau, l’énergie créée se dirige spécifiquement vers la résistance. Cette dernière se mettra donc à chauffer. Ce processus est à l’origine de la transformation de l’e-liquide en vapeur. Vous entendrez particulièrement parler du principe d’« effet joule » qui a été employé pour atteindre ce résultat. Une fois la vapeur produite, elle commence par remonter vers le drip tip. Tout ce que vous aviez à faire maintenant est d’inhaler cette vapeur.

Lorsque vous appuyez sur le bouton switch, le processus se déclenche automatiquement. Vous profiterez dans les instants qui suivent d’une bonne vape, pleine de saveur et de sensation. Il convient de noter que l’appareil s’éteint automatiquement dès que vous laissez le bouton. Pour préserver l’e-cigarette pour une longue durée, on recommande d’espacer les vapes de quelques secondes. Cela permet à la cigarette électronique de refroidir régulièrement. Sinon, bien que l’appareil soit impeccable, on pourrait constater une surchauffe puis son endommagement.

Actu