Les produits dérivés en Bourse

En plus des marchés financiers classiques d’actions ou obligations, il est possible d’investir dans ce que l’on appelle des produits dérivés, à savoir les warrants, les options, les futures ou encore les turbos. Produits hautement spéculatifs, ces dérivés peuvent offrir des gains élevés, mais aussi des pertes conséquentes. Nous faisons ici un tour d’horizon de leurs caractéristiques et des risques liés à ces produits.

Les produits dérivés : des gains et des risques équivalents

Les produits dérivés sont plus sophistiqués et permettent de tenter des performances bien supérieures à celles offertes par le marché stricto sensu. Ils se caractérisent principalement par une forte utilisation de l’effet de levier, un mécanisme susceptible d’engendrer des gains conséquents, mais aussi des pertes aussi fortes. Ces produits sont aujourd’hui largement proposés par les courtiers en ligne et vous pourrez en savoir encore plus à leur sujet ici.

A lire aussi : Clermont-Ferrand : comment trouver des meilleurs à inserts à bois ?

Mais, malgré ces risques, le maniement de ces outils permet une meilleure diversification des avoirs et donc une meilleure gestion des risques. L’actif sous-jacent de ces produits peut être un panel d’actions, mais aussi représentatif d’indices de marché ou catégoriel en lien avec un secteur d’activité économique précis.

Leur négociation reste plus complexe que celle des actions, c’est pourquoi il est donc intéressant de comprendre leur mode de fonctionnement et nous allons prendre l’exemple du warrant.

A lire également : Comment remplir ma cigarette électronique eleaf ?

Exemple du warrant

Le warrant est un produit dérivé à effet de levier qui est émis par une banque. Dans sa conception, il est très proche d’une option, à la différence notable qu’il ne peut en aucun cas être vendu à découvert. Son sous-jacent peut être une action, une devise, un indice, ou une matière première. Le prix du warrant va se trouver directement corrélé à celui de l’actif financier sur lequel il se base.

Ce produit dérivé particulier confère le droit et non l’obligation, d’acheter ou de vendre un actif à un prix donné, et ce, à une date qui est déterminée à l’avance. Ce droit s’acquiert simplement en payant une prime, dont le montant est forcément inférieur à celui de l’actif sous-jacent. C’est cette différence entre le prix de l’actif et celui de la prime qui va permettre de bénéficier d’un effet de levier par rapport à la hausse du cours de l’actif. Notez cependant que l’effet de levier peut aussi engendrer des pertes importantes si le prix du sous-jacent se voit baisser : la perte de la totalité du capital reste présente.

Actu
Show Buttons
Hide Buttons