Assurance santé : les assurances complémentaires pour une couverture optimale

Le choix d’une assurance maladie complémentaire est une affaire purement personnelle. Il dépend de votre état de santé, de vos besoins en matière de sécurité, de votre situation et de vos priorités. L’assurance maladie complémentaire est parfois appelée mutuelle et complète le système de remboursement de la sécurité sociale. Grâce à cette couverture, vous pouvez améliorer votre assurance maladie et réduire vos dépenses personnelles. Voici dans cet article les informations nécessaires sur les assurances complémentaires.

Qu’est-ce qu’une assurance complémentaire ?

L’assurance maladie complémentaire, également appelée assurance autonomie ou assurance médicale, complète la couverture de base. Elle prend en charge tout ou partie des actes non pris en charge ou non remboursés par votre assurance maladie. En outre, elle vous permet de bénéficier de la meilleure couverture possible. Vous pouvez souscrire un contrat auprès des mutuelles, des compagnies d’assurance et des caisses de retraite.

A découvrir également : Action en réduction - Comprendre l'article 924-4 du Code civil

Pourquoi souscrire à une assurance complémentaire maladie ?

L’assurance maladie complémentaire permet à l’assuré d’être remboursé pour les frais médicaux non couverts par l’assurance maladie. Ce type d’assurance n’est pas obligatoire pour les travailleurs du secteur public, les indépendants ou les personnes en congé sans solde. Toutefois, il est fortement recommandé pour tous les membres de la famille. L’assurance maladie complémentaire peut aider à réduire les frais médicaux et à se préparer à des dépenses médicales imprévues.

L’assurance maladie est-elle obligatoire ?

Non, elle ne l’est pas. Les souscriptions individuelles sont gratuites et non obligatoires. Toutefois, si vous êtes : salarié, votre employeur doit vous fournir une assurance maladie complémentaire collective. Votre partenaire ainsi que vos enfants peuvent aussi être couverts.

A lire aussi : Netflix : Le leader du streaming mondial

Quelles sont les couvertures offertes ?

Toutes les polices ne proposent pas le même niveau de remboursement. L’assurance complémentaire de base comprend :

  • Les conseils et les traitements médicaux.
  • Les médicaments sur ordonnance si vous fournissez une ordonnance du médecin.
  • Les frais d’hospitalisation.
  • Les soins dentaires et les prothèses dentaires.
  • Les actes d’optique et d’ophtalmologie.

Vous pouvez également bénéficier d’une couverture étendue pour les traitements spécialisés. Certains ne sont pas ou que partiellement pris en charge par la sécurité sociale. Par exemple, les appareils auditifs, l’orthodontie après l’âge de 16 ans, la médecine alternative (ostéopathie, chiropractie, etc.). On trouve également les traitements de sevrage tabagique.

Quels sont les taux de couverture ?

La couverture est : exprimée en pourcentage de remboursement : à 200 %, vous serez : remboursé à hauteur des frais engagés, soit deux fois plus que ce que vous auriez reçu auparavant. L’assurance maladie peut rembourser certains frais jusqu’à un certain niveau (par exemple, 250 € par an pour des lunettes).

Quels sont les prix ?

Le souscripteur paie une prime qui dépend du niveau de couverture qu’il choisit. Elle dépend aussi de ses revenus, de son âge et de son statut (salarié ou non). Comparez et choisissez le contrat qui correspond le mieux à vos besoins et à votre situation.

Quelles sont les conditions de remboursement ?

Si le prestataire de soins de santé reçoit un paiement d’un tiers : vous n’avez pas à remplacer l’argent. Vous serez : remboursé directement par votre assurance maladie et votre éventuelle assurance complémentaire. S’ils n’acceptent pas le paiement, vous devez les payer immédiatement. En fonction des clauses du contrat, vous serez : informé de votre assurance maladie et votre assurance maladie complémentaire. Ainsi, vous saurez comment le paiement et le remboursement seront effectués.

Actu