De quelle manière faire chanter un bol tibétain ?

Il existe plusieurs façons de chanter le bol tibétain qui affecte vos émotions. Le type de chanson générée dépend de la manière dont vous la faites chanter, de votre humeur actuelle, de votre état mental, de votre environnement, Différentes approches vous permettent de varier votre chant en fonction de votre objectif. Découvrons ensemble ce magnifique instrument musical.

Utilisation du bol tibétain 

La limite d’âge : Dans l’Arc Tibétain, au Népal, Bhoutan, et Tibet, il est déconseillé de mettre un bol sur un enfant de moins de 21 ans, soit 3 cycles de 7 ans. Par contre, il est conseillé de suivre ce principe, car le corps humain ne se développe complètement qu’à l’âge de 21 ans

Lire également : Pourquoi faire appel à une garde d’enfants à domicile ?

Pour la préparation : les bols tibétains apprécient la chaleur. Dans un environnement chaleureux, ils chantent plus harmonieusement. Vous pouvez également l’étaler au soleil ou le réchauffer en le tapotant ou en le frottant dans vos mains pendant quelques minutes. Pour mieux vous préparer, vous pouvez vous informer sur ce site web.

Technique pour faire sonner un bol tibétain

On dit traditionnellement qu’en frappant un bol tibétain doucement et avec présence, il émet un son réverbérant qui remplit l’espace, dure un certain temps, puis laisse place à un silence spécifique. 

A lire aussi : Les astuces pour gagner du temps à la préfecture

Il est préférable de percuter une fois sur le bol et d’écouter attentivement pour sentir le son jusqu’à ce que vous entendiez le silence. Pour mieux vous intérioriser, vous pouvez ouvrir et fermer les yeux. 

Frapper une ou plusieurs fois le bol tibétain ?

Sauf pour les occasions spéciales, frappez une fois le bol avec la partie en daim du bâton, attendez que le son disparaisse, et un phénomène se produira dans l’espace de silence. 

Cependant, dans d’autres situations, le bol tibétain peut également être tapé plusieurs reprises en rythme, tel un tambour, avec des intervalles réguliers entre chaque coup pour la libération des charges énergétiques bloquées. 

Cette application particulière est réalisée dans le cadre d’une séance d’équilibrage énergétique et de thérapie par le son. Dans certains cas, il peut être intéressant de frapper le bol quatre fois de suite dans quatre directions, nord, sud, est et ouest, à intervalles très rapprochés pour créer un effet de dispersion du son. 

Frapper à l’intérieur ou à l’extérieur du bol tibétain ?

Lorsque la surface extérieure du bol est touchée, le son se disperse et se propage dans l’espace. Cependant, il peut être particulièrement intéressant de frapper le devant intérieur lorsque le bol est posé sur une personne. Ensuite, vous pouvez entendre un son plus pénétrant de l’intérieur. 

Il est généralement intéressant de concevoir un rythme en sonothérapie, et ce, en frappant :

  • un bol à des intervalles réguliers
  • plusieurs bols l’un après l’autre avec le même rythme entre chaque frappe.

Vous pouvez également créer un rythme entre un espace dominé par le son du bol et un espace de silence.  

Il est important de prendre son temps et d’attendre que le son s’estompe. En pratique cela prend entre 15 secondes et une minute. Plus l’écart entre les battements individuels est long, plus le son est pénétrant. C’est parce que l’effet continue même si le son n’est plus entendu. 

 

 

 

 

Famille