Comment utiliser crystal disk info ?

Votre disque dur est en train de mourir et vous ne le savez pas. Pourtant, dans quelques jours… quelques semaines, il ne vous donnera aucun signe de vie. Vous perdrez toutes vos données, les paramètres de votre logiciel préféré, ou même quelques photos non enregistrées, oubliées dans le labyrinthe de votre disque dur. Pourtant, il est possible d’éviter cette situation en vérifiant régulièrement l’état de vos disques durs. Voici comment vérifier l’état d’intégrité d’un disque dur sous Windows ? Une préoccupation majeure pour les photographes et les vidéastes.

Combien de temps durent les disques durs ?

Concurrent direct des services Amazon S3, Microsoft Azure et Google Cloud, la société américaine Backblaze fournit des sauvegardes en ligne depuis plus de 10 ans. Depuis 2013, elle publie des statistiques sur les défaillances et les taux de fiabilité des disques durs qu’elle utilise dans ses datacenters.Réparti sur trois centres de données et exploitant plus de 124 956 disques durs en 2019, le rapport annuel met en évidence un taux de défaillance de plus de 2% pour Seagate 4 et Disques de 12 To Les disques Toshiba 4 To et 14 To font assez bien avec un taux de défaillance autour de 0,8 %. Un chiffre a relativisé étant donné le faible nombre de disques utilisés et le faible nombre de jours d’utilisation.

A découvrir également : Convertir 30 minutes en heure - combien d’heures ?

Blaze de la source En général, le taux de ventilation annualisé moyen pour 2019 est en hausse par rapport aux années précédentes : 1,89 % contre 1,25 % en 2018 et 1,77 % respectivement en 2017. Ce mauvais chiffre est dû à une augmentation globale de 75% des familles de disques durs et aussi à la mauvaise performance des disques durs Seagate, qui représentent un quart de tous les disques durs en service. Enfin, Backblaze propose une analyse des disques durs sur une plus longue période, remontant jusqu’au début de 2013 après la date de mise en service des disques durs. Le taux de défaillance annualisé moyen de la plupart des disques durs est inférieur à 1 %. Ce chiffre est plutôt rassurant mais n’exclut pas les risques tels que les pannes de courant ou les chocs qui peuvent endommager les disques durs.

Lire également : IPod Touch : le clap de fin

Dans tous les cas, la prévention est toujours mieux que guérir.

Comment tester l’intégrité et les performances d’un disque dur ?

Vérifier et comprendre les données S.M.A.R.T

Initié par la marque COMPAQ (société acquise en 2002 par Hewlett-Packard), S.M.A.R.T (Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology) est maintenant implémenté par la plupart des principaux fabricants de disques durs et de cartes mères. Il permet de faire un diagnostic selon plusieurs indicateurs de fiabilité afin d’anticiper les erreurs sur le disque dur.Avant de commencer, vous devez vous assurer que le système S.M.A.R.T est bien activé. Pour ce faire, accédez aux paramètres du BIOS et vérifiez que le paramètre « Disque dur S.M.A.R.T. » est sur Auto ou Activé.

Comment lire les données S.M.A.R.T

La méthode rapide avec une ligne de commande WMIC (Windows Management Instrumentation Command Line) .Exécutez une invite de commande en tant qu’administrateur et entrez la commande suivante :

wmic diskdrive obtenir l’état, le modèle, la taille, le type de mediatype Si votre disque dur est sain, vous devriez avoir Statut : OK.

Cette méthode a le mérite d’être simple, mais son principal inconvénient est le manque d’informations détaillées. Avec elle, vous pouvez vérifier si les valeurs actuelles des attributs S.M.A.R.T. de votre disque dur ne dépassent pas les seuils d’alerte définis par le fabricant du disque dur. Point ! Pour des informations plus précises, vous devez vous tourner vers des outils spécialisés.

Utiliser CHKDSK pour identifier et corriger les erreurs

L’ utilitaire Windows Check Disk (CHKDSK) est un must. Il vous permet d’analyser votre disque dur pour identifier les erreurs, les secteurs défectueux, ou tout autre problème qui pourrait conduire à la perte de données. CHKDSK est utilisé de deux façons :

Via l’interface graphique:1/ Allez à la station de travail2/ Faites un clic droit sur le disque que vous souhaitez analyser et cliquez sur Propriétés 3/ Dans l’onglet « Outils », cliquez sur « Vérifier », puis 4/ Scan drive dans la boîte de dialogue qui s’ouvre 5/ Vérifier le disque dur.Si l’outil détecte des anomalies, vous devriez lire le message suivant : « Les erreurs ont été détectée sur ce lecteur. Pour éviter la perte de données, corrigez ce lecteur maintenant. » Le système réparera automatiquement les erreurs détectées et vous informera si aucune erreur n’a pu être corrigée.

Via l’invite de commande : 1/ Ouvrez l’invite de commande en mode administrateur.2/ Tapez la commande CHKDSK D : /F en remplaçant le D par la lettre de partition de votre lecteurLe paramètre /F est utilisé pour corriger les erreurs détectées. Vous pouvez également compléter le paramètre /R qui analyse les secteurs défectueux du disque et récupère des informations lisibles. Cette deuxième option est recommandée dans le cas où le lecteur est inaccessible.

Utilisation de l’intégrité du disque dur

HDD Health est un utilitaire qui surveille en permanence vos disques durs et évalue en temps réel les signaux alarmants d’une fin de vie imminente : la température du disque, l’état de santé général et les valeurs de santé S.M.A.R.T.HDD vous alertent dès que la situation devient critique.

Télécharger HDD

Health Utilisation CrystalDiskInfo

Comme HDD Health, CrystalDiskInfo vous permet de vérifier le bon fonctionnement de vos disques. Plus complet et en français, il permet d’effectuer un diagnostic complet :

  • Informations générales sur les disques durs : microprogramme, interface, fonctionnalités… Données S.M.A.R.T.
  • Contrôle des paramètres AAM (Automatic Acoustic Management) et APM (Advanced Power Management)
  • Surveillance de la température
  • Alerte par e-mail si les seuils de tolérance sont dépassés

Télécharger CrystalDiskInfo

Attributs SMART les plus importants : 01 — Taux d’erreur de lecture : spécifie le taux d’erreur matériel lors de la lecture de la surface du disque. Une valeur élevée indique un problème avec la surface du disque ou avec les têtes de lecture/écriture. 05 — Nombre de secteurs réaffectés Nombre de secteurs) : Indique le nombre de secteurs réaffectés. Lorsque le disque dur reçoit une erreur de lecture/écriture/vérification sur un secteur, il note ce secteur comme réaffecté et transfère les données à un zone réservée spéciale (la zone de réserve). Ce processus est également connu sous le nom de reprogrammation et les secteurs réaffectés sont appelés remaps. Par conséquent, sur les disques modernes, vous ne pouvez pas voir les blocs « mauvais » lors du test de la surface du disque (tous les secteurs défectueux sont cachés dans les secteurs réaffectés). Cependant, plus les secteurs sont réaffectés, plus la vitesse d’écriture et de lecture est faible. 05 — Nombre d’événements de réaffectation : Nombre de réaffectations de secteurs tentés.C5 — Nombre de secteurs « instables » (nombre de secteurs en attente actuels) : Nombre de secteurs potentiellement défectueux, si un secteur marqué comme défectueux pourrait être réutilisé, le compteur est Diminure.C6 — Nombre de secteurs non corrigeables : Nombre total d’erreurs incorrigibles lors de la lecture et de l’écriture d’un secteur. Une augmentation de cette valeur indique des défauts de surface du disque et/ou des problèmes avec le sous-système mécanique.0A — Spin Retry Count : Nombre total de tentatives de rotation à la vitesse nominale du disque. Si ce nombre est trop élevé, cela peut indiquer un problème mécanique de disque dur.bc — Nombre d’opérations interrompues en raison d’un temps de disque dur dépassé (délai de commande) : nombre total d’opérations interrompues avec un temps de réponse trop élevé (délai d’attente)

Utilisation de CrystalDiskMark

L’ utilitaire CrystalDiskMark vous permettra de tester la vitesse d’écriture et de lecture de votre disque dur.

Pour effectuer le test

  • Dans la première liste déroulante, sélectionnez le nombre de fois où le test sera effectué. En sélectionnant 5, le test est effectué 5 fois de suite, ce qui permet d’obtenir une vitesse moyenne.
  • Dans la deuxième liste déroulante, sélectionnez la quantité de données à traiter pendant le test. Par exemple, vous pouvez choisir 1GiB.
  • Dans la troisième liste déroulante, sélectionnez le lecteur que vous souhaitez tester.
  • Dans la dernière liste déroulante, vous pouvez choisir l’unité de mesure (Mo/s, Go/s, IOPS).
  • Cliquez sur le bouton Tout pour lancer le test.
  •  :

Télécharger CrystalDiskMark

Utilisation du Disque Dur Sentinel

Hard Disk Sentinel est un utilitaire payant qui apporte un niveau supplémentaire d’expertise. Le logiciel va beaucoup plus loin dans l’analyse de disque que d’autres utilitaires. Pour chaque disque, il fournit une explication détaillée des problèmes rencontrés et les actions nécessaires à effectuer. Disque dur Sentinel stocke les valeurs mesurées et permet de déclencher des alarmes en cas de variation trop importante.

L’ utilitaire offre beaucoup d’autres fonctionnalités que je vous laisse découvrir.

Hard Disk Sentinel est vendu au prix de 21,60 euros TTC en version Standard et 33,60 euros TTC en version Pro.

Télécharger Disque Dur Sentinel

Que faire si des erreurs sont détectées ?

La première chose à faire est de sauvegarder les données sur un autre support. Dans une deuxième étape, surveillez les données SMART du disque en question pour voir comment les mesures changent. S’il s’agit d’un disque système, vous verrez de la lenteur, des plantations d’applications, des erreurs système et l’impossibilité d’accéder à certaines ressources.

Actu