Comment se passe une vente immobilière ?

Encore une des grandes angoisses de mes clients ! Comment se déroule une vente immobilière chez le notaire ? En général, je leur réponds « eh bien ! pour les détendre. Ils sourient — jaune. Alors je leur explique le processus.

Est-ce que je t’explique aussi ? Allez, c’est parti ! Lors d’une vente immobilière chez le notaire, le notaire est avant tout là pour protéger les intérêts de ses clients dans le strict respect de la loi. Chaque partie peut avoir sa propre, mais ce n’est pas une obligation. La première étape pour le notaire sera de récupérer les documents constitutifs du dossier.

A lire en complément : Combien de temps dure une vente immobilière ?

Comment une vente immobilière a lieu chez le notaire : les pièces

Tout d’abord l’identité. Dans le cadre de TRACFIN (cellule française de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme), vous devez montrer la patte blanche. Votre notaire vous demandera de remplir un formulaire. Vous devrez mentionner votre identité (nom, prénom), adresse, état matrimonial, profession et identité de votre conjoint. Si vous êtes un acheteur, le notaire vous demandera le financement méthode de la propriété que vous achetez. À ce stade, il s’agit d’une déclaration simple afin de parvenir au compromis ou à la promesse de vendre.

Pièces Vendeur

En tant que vendeur, vous devez également prouver que vous êtes propriétaire de la propriété. En général, le notaire vendeur a déjà fait le dossier d’acquisition (aucun notaire n’est changé tous les jours). Donc il a les pièces. Cependant, si vous changez de notaire, vous devez lui fournir l’acte de vente. Si vous ne l’avez pas, le notaire s’occupe de le demander à l’étude qui a effectué la transaction précédente.

A découvrir également : Agence immobilière qui accepte visale ?

Vous devrez également fournir un registre des diagnostics techniques obligatoires.

Pièces Acheteur

Pour l’acheteur, le notaire va demander une pré-étude auprès du banquier ou du courtier pour s’assurer que vous êtes financé. Nous sommes toujours sous la protection du client. Le notaire vendeur peut aviser son client de ne pas poursuivre la vente si l’acheteur ne dispose pas des garanties financières requises.

Si une agence traite le dossier, elle enverra le montant négocié et les honoraires d’agence au notaire. Sinon, c’est le vendeur qui indique le montant de la vente, qui sera validé par l’acheteur.

Le notaire

C’ est la partie visible. Pour sa part, le notaire contactera le bureau de l’hypothèque pour vérifier qu’il n’y a pas d’hypothèque en cours. Si nécessaire, il demande qu’il soit levé. Il contactera également le département de l’urbanisme pour vérifier que le bien n’est pas soumis à la préemption. Enfin, si le bien est en copropriété, il communiquera avec le fiduciaire afin d’obtenir plusieurs éléments. Il demandera le règlement de la copropriété, le carnet d’entretien du bâtiment, la documentation des diagnostics techniques du bâtiment et le pré-état daté qui indique les parts de coût et les dettes éventuelles pour l’appartement.

Une fois les pièces collectées, il reste à trouver une date pour signer le compromis.

Comment une vente immobilière a lieu chez le notaire : signature de l’acte provisoire.

Commettre ou promettre de vendre ?

Deux possibilités lors d’une vente immobilière chez le notaire : signer un compromis ou une promesse de vente. Dans les deux cas, il s’agit d’une loi préalable à la vente qui permet d’entamer la vente tout en laissant le temps de régler un certain nombre de questions administratives et financières.

Je ne reviendrai pas ici à la différence entre les deux lois. Je vous renvoie à l’article suivant qui est particulièrement bien fait : https://achat-immobilier.ooreka.fr/astuce/voir/429435/difference-entre-compromis-et-promesse-de-vente

Que se passe-t-il pendant cette signature ?

Tout d’abord, qui est présent à une vente immobilière chez le notaire ? Une réponse simple serait : l’acheteur et le vendeur. Oui, bien sûr, mais la réalité est souvent plus compliquée. Le « vendeur » peut être plusieurs personnes. Par exemple, dans le cas d’un décès avec plusieurs héritiers. Il peut également s’agir d’une entité juridique (dans certains SCI ou lors de la vente d’une entreprise). Et de la même manière, un acheteur a peur d’être plusieurs des personnes ou des personnes morales. Dans les deux cas, soit toutes les personnes physiques liées à la vente sont présentes, soit elles peuvent être représentées. Pour cela, il suffit d’établir une procuration. Le notaire est responsable de l’envoi des mandataires et de la récupération des signatures.

Ensuite, le notaire qui a rédigé l’acte déroulera le document afin d’indiquer à chacun ses droits et obligations. Cette relecture permettra également de corriger et de compléter le document. En particulier, les délais seront remplis : date maximale de présentation de la demande de financement, date de retour, date de signature de l’acte authentique.

Le processus comprend également la lecture de tous les documents joints au dossier et en particulier du dossier technique. C’est à ce stade qu’il est nécessaire de lire dans quel état est le bien (si cela n’a pas été fait auparavant).

Le notaire fera signer les parties en présence afin d’agir l’engagement dans les ventes processus. Il demandera également à l’acheteur de signer la facture des frais d’études et de payer un montant (habituellement 5% du montant de la vente) dans un compte séquestre de l’étude dans un délai de 8 jours.

Et le voilà ! Il reste à attendre que tous les éléments administratifs et financiers arrivent pour signer la vente finale.

Entre le compromis et la vente finale.

Après l’acte initial, le vendeur n’a pas grand-chose à faire sauf attendre.

Pour l’acheteur, c’est un peu plus compliqué. Il doit se dépêcher de trouver son financement. Il doit prendre rendez-vous avec le banquier ou le courtier et demander une offre de prêt. Le meilleur à mon avis (sauf dans des cas particuliers) est d’aller à un courtier indépendant qui passera par pour trouver LA meilleure solution. Pourquoi ? Parce que pour votre banquier, vous êtes un client captif. Il n’a pas besoin de vous offrir quelque chose de « sexy » pour vous ramener à la maison, vous êtes déjà là. D’autre part, il ne peut vous offrir que ce qu’il a dans le portefeuille de produits. Ou selon la politique interne de la banque, vous n’êtes pas nécessairement dans le centre clientèle ciblé par les meilleurs taux. Le courtier, selon votre profil, contactera les banques qui ont des offres pour votre situation. Il explorera également des voies de crédit spécifiques (1 % d’employeurs, prêt d’action au logement, prêt d’honneur, prêt des collectivités locales, etc.).

Le notaire, pour sa part, effectuera les procédures administratives nécessaires à la vente : levée de l’hypothèque, envoi DIA à la mairie, contact avec la banque pour le remboursement anticipé du prêt… Relance de tout ce beau monde pour que la date de signature finale ne soit pas dépassée.

Quand il a toutes les pièces, il convoque les parties pour la signature finale.

Comment une vente immobilière a lieu chez le notaire : l’acte de vente.

Le cérémonial est le même que pour un compromis. La différence est que le vendeur à la fin de la session aura remis les clés à l’acheteur et ne sera plus le propriétaire. Pour son partie, l’acheteur aura été retiré de la somme fixée pour l’achat de la propriété et sera le propriétaire.

Au cours de cette réunion, un autre échange de devises aura lieu. Il s’agit de la clarification des comptes entre le vendeur et l’acheteur. Petite explication. Il est probable que le vendeur ait payé l’impôt foncier pour l’année. Il sera donc nécessaire de proratiser le montant restant à la charge de l’acheteur. La même chose s’applique aux charges. Si la vente a lieu au cours du trimestre, le vendeur aura anticipé les dépenses pour le trimestre et l’acheteur devra rembourser la part du trop-payé. Cette mise à jour des comptes concernait également les provisions pour les travaux, les dettes éventuelles du vendeur, les travaux engagés dans la copropriété (donc aux frais du vendeur) et qui n’ont pas encore été payés. En général, le notaire indique aux parties concernées les montants à prévoir pour cet ajustement des comptes. S’ils ne le font pas, appelez-les quelques jours avant d’obtenir l’information et ne vous trouvez pas dérangé le jour J.

Ici ! J’espère que tu comprendras mieux comment se passe une vente. Il y a évidemment des subtilités juridiques selon chaque cas que je ne peux pas traiter ici. Mais vous avez l’essentiel, le reste, c’est votre notaire qui vous l’expliquera.

A très bientôt dans les astuces de l’entraîneur pour de nouvelles explications.

Si vous souhaitez un suivi personnalisé de votre vente, veuillez me contacter. FreeEstimation

Immo
Show Buttons
Hide Buttons